Writober 2021 #06 – Au bord du gouffre

Encore une nouvelle. Honnêtement, si vous devez en passer une, que ce soit celle-là. J’en suis très insatisfait. J’ai eu beaucoup d’idées différentes, mais aucune satisfaisante et correctement exploitable. Tant pis, au moins je garde le rythme !


Au commencement, étaient trois dieux. Ensemble, ils construisirent le monde. Ils le formèrent dans le feu et la glace. Ils modelèrent les continents et creusèrent les océans. Ils décidèrent de la course du Soleil et de la Lune. Puis ils peignèrent la vie. Semèrent les plantes et relâchèrent les animaux.

Satisfait de leur laborieux travail, ils choisirent de se le partager pour régner. À l’un les cieux, au second la terre, et au dernier les océans. Pendant un temps, notre monde fut paisible et prospéra. Mais cela ne devait pas durer…

Le cadet était envieux. Certes, il avait son royaume aquatique, mais cela ne lui suffisait plus. Alors il choisit la traitrise. Il attaqua ses deux frères par surprise, croyant pouvoir les vaincre facilement. Il frappa de son épée, un coup d’une puissance inimaginable, qui fendit la terre et les cieux. Mais cela ne suffit pas. Il fut vaincu par les autres dieux, qui pour le punir l’enfermèrent au plus profond de la planète. C’est quand il se débat trop fort que nos volcans explosent.

Mais plus personne ne règne sur la mer depuis. C’est pourquoi elle est aussi sauvage et dangereuse, indomptable. Et les deux autres souverains, grièvement blessés, n’ont plus la force de gouverner comme avant. Et ainsi, notre monde ne connait plus de vraie paix, durable et paisible.

XXX

— Et c’est comme ça que ce canyon a été créé ! C’était le coup d’épée du troisième dieu ! affirma le petit garçon en tanguant au bord du gouffre.

— Pff, c’est n’importe quoi ! se moqua la petite fille.

— Si c’est vrai ! Même que c’est à cause de ça que les dinosaures sont tous morts ! S’exclama-t-il en direction de l’enfant qui s’éloignait en riant.

Alors qu’il s’apprêtait à la suivre, la terre derrière lui commença à trembler…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *