Ravalement


Rémi terminait de ranger son bureau. Il se dit qu’il était temps de se dégourdir les jambes, et il partit faire un tour dans le château. Il y avait peu de monde à cette heure-là, alors il ne croisa personne. En arrivant dans le hall, cependant, il aperçu Andréa.

Sous son chapeau vissé à son crâne, elle se tenait debout, l’air maussade. À côté d’elle, un dragon, à peu près de sa taille.

– Euh, qu’est-ce que tu fais ?

Elle ne tourna même pas le regard vers lui, et resta face au mur. Elle avait la main levée juste sous le menton de la bête à son côté. D’un coup sec, elle tira sur sa barbichette. Le dragon gémit avant de cracher, non pas des flammes, mais un flot de peinture qui s’étala sur le mur.

– Il a encore avalé mes potions. Ça lui apprendra.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.