La pêcheuse


Satisfaite, elle décida que l’endroit qu’elle avait trouvé conviendrait parfaitement. Elle posa son seau sur le sol moelleux, et s’assit au bord du nuage. Elle déploya sa canne à pêche, et fixa une fleur à l’hameçon. Enfin, elle jeta sa ligne dans le vide sous elle.

Elle bascula en arrière et s’étendit dans la matière cotonneuse. Elle patienta, longuement mais tranquillement. De temps en temps, elle fredonnait une petite mélodie, ou jouait avec les rayons du soleil à travers ses doigts.

Enfin, elle sentit sa ligne s’agiter. Alors elle se redressa. Elle s’empara de sa canne, et s’arc-bouta pour remonter sa prise. Elle réussit à attraper son premier petit rêve doux de la journée.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.