Convoi lutin


Le convoi de marchandises passa en trombe. Les lutins dirigeaient d’une main de maître leurs carrioles. Il fallait être expert pour mener correctement une charette à lapin. Ces derniers sont du genre têtu et peu coopératifs. Mais surtout, s’agissant d’un transport bondissant, il fallait gérer la trajectoire de l’animal et anticiper celle de l’attelage, qui était un trésor d’ingénierie lutine, équipé de solides ressorts.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.