C’est fini


– C’est fini, mon ami

– Marcus ? C’est toi ?

– Oui, c’est bien moi, répond-il.

Bien que je ne puisse pas le distinguer correctement dans le contre-jour, je le devinais en train de sourire. Tout était soudainement silencieux.

– Mais… Et la guerre ? La guerre est finie ?

– Elle est finie pour toi, oui. Tu as fait ta part.

– Je ne comprends pas, Marcus… Est-ce qu’on a gagné ?

– Tout cela ne te concerne plus. Viens avec moi, tu as le droit de te reposer maintenant. Là où on va, l’herbe est verte, et on mange à sa faim.

J’étais fatigué, si fatigué… J’ai attrapé la main qu’il me tendait.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.