Accessibilité


La femme se tenait debout à un pupitre, sur une estrade. Devant elle s’étalaient plusieurs dizaines de personnes, qui attendaient attentivement qu’elle commence à parler.

« Bonjour à tous.

Aujourd’hui, je vous présente le fruit d’une décennie de travail.

Évidemment, ce n’est pas un projet que j’ai mené seule. De nombreuses personnes ont été présentes, sans lesquelles rien n’aurait abouti.

Grâce à elles, je suis fière de vous présenter notre nouvel outil. »

Elle le sortit et le posa devant elle sur le pupitre. Il n’était pas immense, de la taille d’une main tout au plus.

« Nous apportons aux aveugles une nouvelle façon de percevoir le monde. Cet appareil se chargera de traduire les paysages en musique. Ils seront désormais capables de contempler le beau comme l’effroyable de la façon la plus adaptée pour eux. »


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.